" Armes sans frontières? " L’armement des pays neutres durant la Guerre froide

Samstag, 6. Februar
15:00 bis 17:30 Uhr
Raum 107

En opposant deux blocs, la Guerre froide éleva une frontière connue sous le nom de rideau de fer qui interrompit en principe tout échange de matériel stratégique, notamment sur le plan militaire. Les flux d’armes s’arrêtaient le plus souvent à cette frontière, surveillée d’un côté par l’OTAN et de l’autre par le Pacte de Varsovie. Dans ce cadre, on peut s’interroger sur la position des pays neutres, qui quant à eux, ne se trouvaient en principe ni d’un côté ni de l’autre.

Achetaient-ils et vendaient-ils des armes seulement d’un côté ? Constituaient-ils ainsi une frontière dans le commerce d’armes ? Ou faisaient-ils des affaires avec les deux côtés, rendant le rideau de fer perméable ? Etaient-ils autosuffisants en armes, ce qui les rendait indépendants vis-à-vis des deux blocs ?

Ces questions sont d’autant plus intéressantes lorsque l’on sait que des deux côtés du rideau de fer, mais surtout du côté étatsunien, on cherchait à empêcher les systèmes d’armes modernes – à travers lesquels on espérait un avantage sur son adversaire – de passer de l’autre côté de la frontière et réduire ainsi l’avantage technologique à néant. Dans cette perspective, comment les neutres étaient-ils perçus par Moscou, Washington, Londres et Paris ? Voulait-on faire du commerce d’armes avec eux ou étaient-ils perçus comme une " frontière " incertaine dans leur propre camp ?

Pour débattre de ces questions, trois chercheurs sont invités à faire des présentations qui traiteront de la politique d’armement et d’export d’armes des pays neutres européens. L’expertise de ce panel sera prise en charge par le professeur Jussi Hanhimäki (Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève) et le professeur Neville Wylie (Université de Nottingham).

Verantwortung

Diskussion/Kommentar

ReferentInnen

Referate