Métiers d’homme, métiers de femme? Franchir les frontières

Freitag, 5. Februar
14:30 bis 17:00 Uhr
Raum 114

Les jeux de migration de part et d’autre d’une frontière géopolitique contribuent à modifier les répartitions sociales et professionnelles entre hommes et femmes. Nombreuses sont les études soulignant les mobilités sociales ascendante ou descendante qui ont reconditionnés les rapports entre hommes et femmes. Parce que les frontières délimitent des territoires aux spécificités juridique, économique et sociale variées et distinctes, nous souhaiterions comprendre comment leur franchissement contribue à recomposer des rapports sociaux et professionnels différents entre les sexes dans le pays d’immigration et dans le pays d’émigration. Plus que de définir les cadres d’émancipation sociale ouverts par l’insertion dans un autre marché, il s’agit de réfléchir sur les changements de répartition des sexes entre les métiers.

Pour le saisir nous souhaiterions identifier les changements induits dans la distribution des métiers entre femmes et hommes. Il s’agit bien de s’intéresser à la fois aux recompositions nécessaires pour pallier localement le départ d’hommes ou de femmes et de souligner les phénomènes de redistribution des activités économiques. Nous souhaiterions plus spécifiquement nous intéresser à l’insertion des migrants et des migrantes dans des métiers qui ne leur étaient pas destinés selon les pratiques sociales, politiques, juridiques de leur pays d’origine. Quand et pourquoi y a-t-il un changement dans les frontières de métiers, de professions, entre les sexes ? Et quel rôle attribuer à des acteurs " pionniers " dans la redéfinition de la segmentation sexuelle des métiers ? Plus largement nous souhaitons réfléchir sur l’impact des migrations dans la renégociation des métiers entre hommes et femmes en Europe entre les XVIIe et XXe siècles.

Verantwortung

ReferentInnen

Referate