Construire, défendre et légitimer la frontière religieuse dans l'espace romand au XVIe siècle: instruction, pastorale, controverses

Freitag, 5. Februar
14:30 bis 17:00 Uhr
Raum 106

Le but de cette section est de réfléchir à la notion de frontière religieuse dans ses différents aspects : réalité territoriale et institutionnelle se rapportant à des entités politiques et confessionnelles ; réalité culturelle définie par des rituels d’agrégation et d’exclusion et par des signes d’appartenance et/ou d’altérité ; processus de construction identitaire dans la relation entre conscience individuelle et normes communautaires.

La frontière qui sera l’objet des contributions s’élabore en Suisse romande dans la confrontation entre réformés et catholiques, d’abord au cours de la période de " construction confessionnelle ", qui voit la propagation de la Réforme et l’institutionnalisation des Eglises réformées, puis durant la période de " confessionnalisation " caractérisée par la controverse, la fixation des orthodoxies et l’encadrement des fidèles par les institutions disciplinaires des Eglises. Comment les communautés francophones ont-elles réagi à la structuration confessionnelle des territoires et des identités ? Comment les acteurs de la Réforme ont-ils pensé et représenté les frontières confessionnelles, comment les ont-ils légitimées par l’éducation, la discipline ecclésiastique et la propagande religieuse? Comment cette frontière est-elle remise en question et/ou défendue par l’action des missionnaires et des controversistes ?

Les interventions prévues se situent dans une perspective pluridisciplinaire (anthropologie historique, histoire des idées, histoire sociale, des institutions et de la culture religieuse) ; les intervenantEs travaillent à l’université de Genève (Institut d’Histoire de la Réformation et Département d’histoire générale) ainsi qu’à la Section d’histoire de l’Université de Lausanne.

Verantwortung

ReferentInnen

Referate