Une frontière entre la guerre et la paix. Contacts, échanges et représentations autour de l'Arc jurassien (1939-1950)

Freitag, 5. Februar
14:30 bis 17:00 Uhr
Raum 212

Courant entre les villes de Genève et de Bâle, la frontière franco-suisse de l’Arc jurassien pour être une barrière politique et topographique ne constitue pas moins une zone de contacts, d’établissements, de passages et de refuge, même dans les périodes les plus tourmentées.

Ce panel propose la présentation de quatre recherches qui dépassent les cadres nationaux en adoptant une vision transfrontalière et régionale de leur problématique. Limité chronologiquement à la Seconde Guerre mondiale et à l’immédiat après-guerre, il cherche à intégrer et à prolonger les acquis de la relecture historique du passé de la Suisse durant la période de la " Mob ", initiée par les publications de la " Commission Bergier ", et à développer les travaux menés en France durant la dernière décennie autour des rapports entre histoire et mémoire des Français durant l’Occupation et au lendemain de la guerre.

Ce panel a notamment pour objectif de mettre en lumière les modalités, les enjeux et quelques acteurs et réseaux peu connus ou méconnus des échanges transfrontaliers à travers l’Arc jurassien, et ce, au travers de l’étude du passage des militants antifascistes allemands au sortir de la guerre (Alix Heiniger), de l’observation de l’activité des services de renseignements (Christian Rossé) et de l’examen de la politique du refuge et de son application (Ruth Fivaz-Silbermann). Il s’efforcera également d’évoquer les mécanismes de retour à la normale, de perception et de mémoire des événements tragiques ayant secoué cette région, qui sont en œuvre après le conflit (Mattia Piattini).

Verantwortung

Moderation

ReferentInnen

Referate