Les raisons d’être de l’uti possidetis : hier et aujourdui

La règle de l’uti possidetis iuris est née en Amérique latine au XIXe siècle pour faire face à une situation inédite : l’apparition du phénomène qu’on appelle aujourd’hui " décolonisation ". A l’époque, les mouvements indépendantistes étaient considérés comme de simples belligérents dans ce qui était perçu comme une " guerre civile " à l’intérieur de la puissance coloniale. La reconnaissance tardive des nouveaux Etats a poussé ces derniers à adopter des règles de nature défensive à l’égard de leurs territoires, afin d’éviter de nouvelles conquêtes européennes. Cette règle avait aussi l’avantage de permettre la détermination des frontières entre les nouveaux Etats sous une base objective. Depuis lors, l’uti possidetis a assisté à sa renaissance, en Afrique dans les années 1960 d’abord et en Europe central et de l’Est après la chute du Mur de Berlin ensuite. Si toutes les raisons de sa naissance il y a deux siècles ne sont plus d’actualité, sa finalité stabilisatrice demeure et explique son application aujourd’hui.

ReferentIn(en)