Objectivation du chômage et déréalisation du nombre : réforme sociale et révolution statistique (Paris et Londres 1909-1912)

Deux livres savants, tous deux publiés en 1909, signalent une mutation cognitive qui s’est opérée simultanément, bien que dans des styles scientifiques distincts, en France et en Grande-Bretagne. "Le chômage et la profession", de Max Lazard et "Unemployment: A Problem of Industry", de William Beveridge, dont la fortune fut très différente, témoignent l'un et l'autre de ce qu’on pourrait appeler l’ " objectivation du chômage " : ce qui était auparavant considéré comme un trait des individus était désormais regardé comme une réalité sociale et économique à traiter par des moyens institutionnels. Parallèlement se produisait en Grande-Bretagne, avec notamment l’invention des "index numbers" par les hommes de la statistique mathématique, un tournant que l’on pourrait appeler quant à lui la " déréalisation du nombre ", l’émergence d’un usage radicalement nominaliste de la mesure statistique. On examinera les relations entre ces développements dans le champ scientifique et celui de la réforme sociale.

ReferentIn(en)