Frontière politique, frontière symbolique... Sur les difficultés d’implantation du Deutsche Jugendbewegung en Alsace avant 1914

L’Empire allemand est touché, à partir de 1896, par le phénomène du Deutsche Jugendbewegung (" Mouvement de la jeunesse allemande "). Cette organisation réunit un ensemble de mouvements, le plus important et le plus ancien d’entre eux étant celui des Wandervögel (littéralement " oiseaux migrateurs "). Mouvement d’envergure sans précédent en Allemagne (il rassemble des dizaines de milliers de jeunes Allemands en 1914), le Deutsche Jugendbewegung ne se diffuse pourtant pas en Alsace avec le même succès qu’outre-Rhin. Non seulement l’introduction d’une association germanique est tout sauf évidente en Alsace annexée, mais celle-ci se heurte aussi à la vitalité d’un réseau associatif local déjà fort structuré. L’objet de cette communication est ici de comprendre pourquoi les Alsaciens, pourtant très ouverts à l’idée d’arpenter les sommets vosgiens (en témoigne le succès que connaissent d’autres associations excursionnistes telles que le Club vosgien ou les Amis de la nature), se montrent à l’inverse bien hermétiques à l’idée d’une diffusion du Deutsche Jugendbewegung dans leur région. En d’autres termes, nous discuterons des raisons qui font que le mouvement allemand a du mal à franchir la " frontière " du Rhin alors qu’il croît spectaculairement dans le reste de l’Empire, en particulier parce qu’il ne permet pas aux populations, justement, la même appréhension de l’idée de " frontière " avec la France que celle que leur proposent les associations excursionnistes alsaciennes.

ReferentIn(en)