La remise en cause des principes traditionnels de l’action humanitaire lors de la guerre du Biafra

" Avec le recul du temps, il devient aujourd’hui possible rétrospectivement de considérer que l’Humanitaire a connu une première période qui s’étend très précisément sur un siècle, de la bataille de Solférino au début de la guerre du Biafra. "

(Ryfman Philippe, La question humanitaire, Paris : Ellipses, 1999, p. 34.

Dans cette communication nous proposons de revenir sur l’affirmation de Philippe Ryfman en analysant en quoi la guerre du Biafra (1967-1970) peut être considérée comme un moment charnière de l’histoire de l’Humanitaire. A travers l’étude des activités et des discours de certains humanitaires en mission lors du conflit, nous tâcherons de comprendre leur volonté de dépasser les limites traditionnelles de l’action humanitaire telles qu’appliquées par l’acteur de référence en la matière qu’est le Comité International de la Croix-Rouge. L’analyse de cette prise de position et de sa mise en pratique, non dénuées de paradoxes, nous permettra de mettre en lumière la question complexe des frontières de l’intervention humanitaire.

ReferentIn(en)