Partir pour réussir ? Stratégie des Suissesses pour évoluer professionnellement 1850-1914

L’histoire des migrations s’est intéressée depuis quelques années sur la présence féminine dans ces itinéraires. Deux courants en ont émergé : l’étude du rôle des femmes dans les migrations masculines mais également celle des migrations féminines. C’est dans cette vaine historiographique que s’intègre cette communication. Dans la Suisse du XIXe siècle, le travail féminin subit une mutation profonde. Pour une grande partie des élites, avoir une occupation lucrative est incompatible avec la nature féminine. Seules les plus démunies sont encouragées à subvenir aux besoins de la famille. Le travail comme source d’épanouissement et de plaisir pour une femme n’est donc pas envisagé. Pourtant, la paupérisation des classes moyennes associée à une volonté de mieux former les futures domestiques par le biais des écoles ménagères vont voir le jour. Le diplôme reçu à la fin de la scolarité va valoriser ces jeunes filles. Or, la notion de carrière n’est pas toujours pas d’actualité sur le territoire helvétique. Lorsqu’on trouve ce terme dans les sources, c’est avant tout comme synonyme d’activité et non pas dans le sens d’avancement professionnel. Aux vues de cet état des lieux, on peut donc se demander si la migration ne permettrait pas aux femmes d’évoluer dans leur métier ? Suivant la place du qu’accorde la société au travail des femmes, ne peut-on pas voir, en passant la frontière, un changement sémantique du mot travail ? Le passage de la frontière peut-il impliquer une évolution de cette notion : du travail-nécessaire au travail-plaisir, c’est-à-dire à la carrière ? Afin de répondre à ces nombreuses questions, nous allons nous appuyer sur l’exemple les domestiques. La bonne réputation des Suissesses dans le service ainsi que les diplômes obtenus vont permettre à ces migrantes de partir pour l’étranger dans la promesse d’une place plus adaptée à leur formation. Après avoir dépeint un tableau du travail féminin en Suisse, nous étudierons les stratégies adoptées par les migrantes pour augmenter leur chance de partir et nous verrons les réactions que suscitent ces départs.

ReferentIn(en)