Le "chalet suisse". Construction, transformation et patrimonialisation d'un modèle dans les stations d'altitude françaises XX-XXIe siècles.

Depuis les débuts du tourisme estival alpin, dans sa configuration de temps de villégiature, la Suisse est devenue le modèle, avec l’Engadine comme espace emblématique. Elle ne l’est pas seulement en raison des sommets à gravir, des glaciers à parcourir ou à observer, des découvertes d’une nature sauvage, des voyages en train à crémaillère comme nouvelle aventure. Elle l’est surtout par les stations estivales qui se fondent à partir de la moitié du 19ème, prévoyant des hôtels luxueux pour les élites argentées ou des pensions pour une bourgeoisie plus modeste et surtout un nouveau mode d’habiter qu’incarne le chalet.

Version confortable et urbanisée du chalet d’alpage revu par le prisme des élites citadines, le " chalet suisse " s’impose comme modèle d’habitat de vacanciers qui investissent au sens propre comme au figuré les nouveaux terrains de jeu. Progressivement ce modèle s’impose non seulement en Suisse mais aussi dans l’ensemble de l’arc alpin occidental, devenant l’habitat de référence et un modèle de réussite que l’on affiche, y compris dans des territoires où la tradition de construction reposait sur d’autres modèles et d’autres types d’organisation.

Après quelques décennies d’effacement relatif, supplanté qu’il était par d’autres formes architecturales, notamment dans les stations intégrées, le " chalet suisse " fait un retour massif dans l’ensemble des stations d’altitude. Si les matériaux restent les mêmes (bois, pierre) les allures se sont adaptées à de nouvelles normes et modes architecturales qui continuent à poser le chalet suisse- savoyard comme un standard : celui d’une certaine réussite sociale individuelle en même temps que cela permet d’inscrire les stations qui les développent dans une norme de standing attendue par les nouvelles clientèles. Une uniformisation des modèles qui n’est pas sans effet sur les paysages mais aussi sur la manière dont la montagne ou plutôt ses promoteurs construisent une nouvelle identité et à terme une nouvelle société.

ReferentIn(en)